L’Espagne, l’Andalousie et le Maroc accordent un plan d’action commun

07 July 2011 | News story
0 CommentsWrite a comment

L’Accord de Collaboration pour la Réserve Intercontinentale de la Méditerranée a été signé par plusieurs membres de l’UICN.

Le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la Désertification du Royaume de Maroc, le Ministère espagnol de l’Environnement et du Milieu Rural et Marin et le Ministère de l’Environnement de la Junta de Andalucía mettront en œuvre  les principaux points du Plan d’Action pour cette Réserve entre 2011 et 2015 en Espagne.

Le Mémorandum, qui aura une durée de cinq ans, comprend plusieurs lignes de travail afin de consolider la Réserve Interncontinentale de la Biosphère à travers de méchanismes et des organisations de coopération transfrontalière. Cet accord vise également à élaborer des outils de gestion pour mettre en œuvre des plans de gestion d’espaces protégés de la Réserve, ainsi que des bases de données communes avec des indicateurs de suivi puis le diagnostic et la valorisation du patrimoine culturel.

D'autres axes de travail sont dédiés au diagnostic des potentialités du développement territorial, à l’élaboration et la mise en œuvre de programmes durables, à la formation des agents de développement et aussi de la communication, à la sensibilisation environnementale et à la participation sociale.

Le territoire de cette Réserve de la Biosphère se trouve entre les provinces de Malaga et Cadix, en Espagne, et puis entre Chaouen, Larache, Tanger et Tétouan, au nord du Maroc. Au total, il s’agit de 907.185,02 hectares. La partie espagnole a une superficie de 423.535 ha, dont 9.248 ha marines qui appartiennent au Détroit de Gibraltar.

La Réserve fait partie de la Région Méditerranéenne, et elle partage avec le sud de la Péninsule Ibérique des écosystèmes très importants, comme l'Abies Pinsapo, un type de sapin qu’on ne peut trouver que sur cette région de la planète. Ces sapins constituent une forêt tempérée qui a survécu au temps en petites extensions au climat méditerranéen, comme une réminiscence de grandes sapinières qui peuplaient cette région pendant l’époque des glaciations.

Le Centre de Coopération pour la Méditerranée de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature a soutenu cette première Réserve Intercontinental entre l'Espagne et le Maroc dès sa création en 2006.


Comments

0 Comments
Write a comment

600 CHARACTERS LEFT

captcha