IUCN - L’UICN accueille la République d’Irak, nouvel État Membre

L’UICN accueille la République d’Irak, nouvel État Membre

06 February 2012 | News story

Le Gouvernement de la République d’Irak a annoncé officiellement sa décision de devenir membre de l’UICN en adhérant à ses Statuts. Le Ministère de l’Environnement a été désigné par le Gouvernement de la République d’Irak pour assurer la liaison avec le Secrétariat de l’UICN.

L’UICN souhaite très chaleureusement la bienvenue à la République d’Irak, un pays dont le territoire s’étage depuis des versants montagneux jusqu’aux marais côtiers du littoral maritime. Écologiquement divers, il compte une variété de milieux naturels allant des montagnes sèches et des forêts de la région kurde du nord-est aux marais alluviaux de la Mésopotamie au sud. Les zones désertiques, qui représentent près de 60% de sa géographie, varient considérablement en altitude, pluviométrie et végétation selon les régions du pays où elles se trouvent.

« Le Ministère irakien de l’Environnement, qui devient Membre de l’UICN, contribuera à promouvoir une coopération durable entre l’Irak et l’UICN », dit Saeed Shami, Directeur régional par intérim du Bureau régional de l’UICN pour l’Asie occidentale. « Il s’agit d’une mesure cruciale pour renforcer le soutien technique que l’UICN fournit au Ministère de l’Environnement afin de préserver la biodiversité exceptionnelle d’un pays qui compte également un patrimoine culturel très ancien et de tout premier plan. Nous sommes convaincus que les effets positifs de l’adhésion de l’Irak s’étendront au-delà des frontières du pays et atteindront d’autres parties de la région. »

En juillet 2009, l’Irak a adhéré à la Convention sur la diversité biologique (CDB) et le 26 octobre 2009 il est devenu la 192e Partie à la Convention. En outre, plusieurs autres mesures ont été prises en matière environnementale. Depuis 2004, le Ministère irakien de l’Environnement a pris part à un certain nombre d’initiatives destinées à mener des recherches dans les marais de Mésopotamie, dans le sud du pays, récemment remis en état.

« Notre Ministère de l’Environnement, ainsi que d’autres institutions et organisations de notre pays, cherche à mettre en œuvre des programmes de protection et de restauration des milieux naturels, à améliorer leur durabilité et à répondre aux menaces pesant sur l’environnement », dit Sargon Selwa, Ministre de l’Environnement de la République d’Irak.

Outre le Membre étatique, la République d’Irak compte une organisation non gouvernementale (ONG) Membre de l’UICN, l’Organisation pour la protection et l’amélioration de l’environnement de l’Irak (OPIIE). Cette organisation a été créée en août 2003 par des habitants de Bagdad qui se sont mobilisés afin de nettoyer les rues et de planter des arbres dans la capitale. L’ONG a œuvré avec succès pour sensibiliser le public et promouvoir la coopération dans le domaine environnemental, favorisant la participation locale en matière de protection et de conservation de l’environnement.

Contact : Ola Mallah, Correspondante pour les relations avec les Membres, Bureau régional de l’UICN pour l’Asie occidentale. Tél: +962 (6) 554-6912/3/4 (poste 103), ola.mallah@iucn.org