Un mois de juin riche en activités pour le Club de l’Environnement de l'association marocaine Ribat Al Fath

08 July 2013 | News story

Membre de l'UICN depuis 2003, l'association marocaine Ribat Al Fath pour le Développement Durable œuvre au développement économique, social, culturel et environnemental de la ville de Rabat et de sa région. Son Club de l'Environnement (CE), constitué d’une centaine de hauts cadres spécialisés dans les différents domaines de l’environnement, vise à inciter les décideurs à renforcer la politique environnementale et l’intégrer pleinement dans la stratégie de développement économique et social du pays. Voici un aperçu de ses activités du mois de juin dernier.  

Afin de sensibiliser les étudiants universitaires aux enjeux environnementaux, le Club de l'Environnement avait lancé en mai dernier un cursus de 7 séances, traitant chacune d'un thème lié au développement durable. Ce séminaire s'est prolongé en juin, complété par une journée de réflexion sur le sujet « Quel financement pour la mise en œuvre de la politique environnementale du Maroc?», avec les étudiants du Master Environnement et Développement Durable de la Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales de l’Université Souissi. Le CE a également manifesté sa volonté de former les jeunes sur les questions environnementales en participant au 7e Congrès Mondial sur l’Education à l’Environnement, qui s’est déroulé à Marrakech du 9 au 14 juin.

Quelques jours plus tard, le CE a orchestré la 9e rencontre « Maroc-Union Européenne» sur le thème «Perspective d’un partenariat énergétique». À l’ouverture de la rencontre, des enfants ont simulé une manifestation de rue revendiquant une meilleure politique de protection de l’environnement.

Le Club de l’Environnement a également ancré son action à l’échelle nationale en prenant part, tout au long du mois de juin, à des réunions des Etats Généraux chargés de définir la stratégie et le programme d’action du Gouvernement dans le domaine de l’Efficacité Energétique.

Enfin, le CE a continué à contribuer activement à certaines initiatives locales. Par exemple, afin d’aider le collège rural Ibn Yassine, à Aïn Aouda, à développer son jardin potager, une étude a été entreprise pour installer un système de pompage de l’eau du puits, des panneaux solaires et un système d’irrigation goutte à goutte.

Pour plus d'informations, contacter le Président du Club de l'Environnement de l'association Ribat Al Fath: Bennis Abdelhadi

 


Mediterranean landscape