De peur d’oublier : agiter l’étendard des champignons

08 September 2012 | Article

Depuis des décennies, plantes et animaux captent l’attention de nombreux environnementalistes. Cette même attention devrait s’étendre à un groupe extrêmement important mais généralement oublié : les champignons. L’Initiative mondiale Liste rouge des champignons a l’intention d’inverser cette tendance et d’attirer l’attention des gens sur le sort réservé à ce règne unique.

L’Initiative mondiale Liste rouge des champignons a lancé un programme de 18 mois pour faire de la sensibilisation et pour accroître le nombre d’espèces de champignons évaluées et soumises pour inclusion dans la Liste rouge mondiale des espèces menacées de l’UICN. Les champignons ne sont pas des plantes, ils vivent partout et ils sont hétérotrophes (ils se nourrissent par absorption). Certains peuvent sembler peu séduisants à l’œil humain, mais tous sont des composantes extrêmement cruciales de la nature en raison de leurs rôles de recycleurs de nutriments, décomposeurs, symbiotes, etc. De plus, les champignons sont une partie importante de notre vie – ils sont dans la nourriture que nous mangeons, et sont essentiels pour la production de produits de tous les jours comme la pénicilline, la bière et la sauce soja.

« Le but est de montrer que les champignons ont besoin de conservation et qu’ils doivent figurer à l’agenda général de la conservation, » dit Gregory Mueller, vice-président des Science and Academic Programmes au Jardin botanique de Chicago. Ce Congrès mondial de la nature de l’UICN 2012 est particulier pour l’Initiative mondiale Liste rouge des champignons et pour tous les amoureux des champignons parce que, pour la première fois dans toute l’histoire de l’UICN, il y aura une motion explicitement et exclusivement dédiée aux champignons.

Malgré leur importance critique, à ce jour, moins de 10% du nombre estimé d’espèces de champignons dans le monde ont été décrites scientifiquement. Seuls un champignon et deux champignons lichénisés sont inclus parmi les 19.817 espèces d’animaux, de plantes et de champignons reprises dans la version 2012 de la Liste rouge de l’UICN des espèces menacées.TM

Selon Mueller, peu de choses furent faites pour évaluer le statut des champignons parce qu’ils sont généralement considérés comme difficiles à étudier et qu’il y a généralement peu de sensibilisation à leur sujet.

« Un de nos grands défis consiste à trouver comment présenter les informations sur les champignons dans les différents pays, parce qu’ils sont écologiquement importants et qu’ils sont une source alimentaire intéressante, » ajoute Mueller. « Cette nouvelle initiative marque un commencement pour que la communauté mycologique et l’UICN s’appuient sur des résultats et fassent progresser la conservation des champignons. »

L’Initiative mondiale Liste rouge des champignons est une entreprise commune des cinq groupes de spécialistes des champignons de la Commission de sauvegarde des espèces de l’UICN (Chitrides, Zygomycètes, mildious et moisissures visqueuses, Pézizes, truffes et assimilés, lichens, champignons, polypores et vesses-de-loup, rouilles et charbons) et elle est soutenue par le Programme des espèces de l’UICN.
 


fungi