RDC : Le projet de réhabilitation de la Réserve de Biosphère de Yangambi lancé

09 June 2014 | News story

Le territoire de Yangambi dans la Province Orientale en République Démocratique du Congo a abrité, du 24 au 26 avril 2014, l’atelier de lancement et de planification du projet de réhabilitation de la Réserve de Biosphère de Yangambi (RBY).

Cet atelier a regroupé près de 40 participants, parmi lesquels le Directeur d’Etude et Planification, représentant du Secrétaire Général à l’Environnement et à la Conservation de la Nature , le point focal MAB (Man and the Biosphere) et représentant du Directeur de la Direction Développement Durable par intérim , le Vice-gouverneur de la Province Orientale, l’administrateur du territoire de Yangambi, les autorités coutumières, les représentants des communautés locales, les services techniques, les organisations de la société civile ainsi que les partenaires techniques et financiers.Dans le but de permettre aux principales parties prenantes de s’approprier et de s’impliquer de manière participative ledit atelier a permis de présenter le projet et d’échanger sur sa mise en œuvre concrète sur le terrain. Le but visé était d’informer et de présenter officiellement aux autorités nationales, provinciales à tous les niveaux et aux parties prenantes clés de la RBY, les objectifs et les résultats du projet. Avec l’appui financier du gouvernement autrichien, le projet RBY vise la mise en œuvre des bases cohérentes d’un programme et sa restauration , en commençant par freiner les activités prohibées, à travers un plan de restauration des zones forestières dégradées (reboisement ou régénération naturelle assistée), et de renforcement des capacités de gestion intégrée dans l’approche « Réserve de Biosphère ». Ceci s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des thèmes prioritaires retenus dans la Stratégie Nationale et le Plan d’action pour la conservation de la biodiversité en R.D. Congo, particulièrement en ce qui concerne la préservation des écosystèmes et leurs éléments constitutifs.Au terme de cet atelier, les autorités locales, les représentants des populations locales ainsi que toutes les différentes parties prenantes ont bien cerné le contour du projet. L’engagement du Gouvernement provincial affirmé par le Vice-Gouverneur, qui a promis de s’impliquer personnellement pour la bonne marche du projet, a été un élément très important et motivant pour les populations locales. Les participants ont ainsi salué les activités prévues dans le cadre du projet, qui donnera un nouveau souffle à la réserve. Brigitte KapingaBrigitte.kapinga@iucn.org