Contexte - Thèmes - Résultats - Séance d'ouverture - Participants - Version pdf - Programme

Contexte:

La capacité des écosystèmes à fournir des biens et des services écosystémiques essentiels à la vie est en train de se réduire à une vitesse alarmante – et le bien-être humain en souffre en conséquence. Les effets liés au réchauffement climatique, à la dégradation des habitats, aux modes de consommation non durables, à l’inégal accès aux ressources naturelles, à la pollution de l’environnement et aux espèces exotiques envahissantes nous affectent tous. Les défis à relever dans l’avenir seront énormes.

Le courant thématique “Environnements sains – Populations saines” qui sera discuté au Forum mondial de la nature du mois d’octobre 2008 offre une opportunité exceptionnelle de rechercher des solutions aux défis menaçant les liens entre la biodiversité, les écosystèmes et les moyens de subsistance, de partager nos expériences et nos connaissances, d’identifier les limites de notre compréhension actuelle et de rechercher de solutions durables.

L’un des messages essentiels de ce courant thématique à trait à l’utilisation durable et à la conservation, en tant que contributions significatives à la réduction de la pauvreté et à la santé et au bien-être des peuples ; inversement, un meilleur bien-être humain est une condition fondamentale pour atteindre un niveau de conservation durable.

Dans le cadre de ce courant thématique, plus de 100 ateliers seront produits ainsi que de nombreuses et diverses manifestations relatives aux défis des écosystèmes et aux moyens d’existence. En tout, plus de 200 activités sont organisées par plus de 150 membres et partenaires de l’UICN ; ce sera une opportunité unique d’engager les participants à répondre aux problèmes et aux défis majeurs qui doivent être traités.

Les principaux défis du courant thématique « Environnements sains – Populations saines », sont les suivants :

  • La gestion durable des ressources naturelles et la conservation de la biodiversité peuvent-elles alléger la pauvreté et la vulnérabilité des moyens d’existence ?
  • Une meilleure gestion des écosystèmes peut-elle réduire la vulnérabilité aux catastrophes naturelles et aux conflits ?
  • Comment pouvons-nous mieux intégrer la biodiversité et la conservation des écosystèmes dans l’économie politique, dans les activités commerciales et les marchés ?

Pour aborder ces questions, les activités se focaliseront sur les questions suivantes :

La Conservation en vue d’un développement durable :
La dégradation des écosystèmes affecte en particulier les populations les plus démunies et les populations marginales. L’un des défis majeurs est de trouver la façon de réconcilier le développement rural, la réduction de la pauvreté et la conservation de la biodiversité. Le courant thématique soulignera en particulier les approches participatives prometteuses de gestion des écosystèmes et les options qui permettraient d’améliorer les moyens d’existence. Il explorera les nouvelles solutions utilisant des outils et des mécanismes comme l’évaluation et les paiements des services écosystémiques. Le courant thématique analysera la manière dont la gestion des écosystèmes peut réduire les risques : les risques directs sur la santé des êtres humains, mais aussi les risques liés aux événements extrêmes comme les inondations, les sécheresses et les tremblements de terre.

Une production durable pour des besoins croissants :
Les pêcheries des zones côtières nourrissent des millions de personnes et apportent d’importants revenus aux pays en développement ; mais, à quelques exceptions près, toutes les eaux côtières sont surexploitées. Cette situation a conduit à une plus grande marginalisation des communautés côtières et à leur déplacement. Pourtant, des éléments prometteurs se dessinent à l’horizon, à savoir une gouvernance et des normes réformées et améliorées, une approche participative à long terme et de nouveaux outils, y compris des aires marines protégées. Les forêts se dégradent également à un rythme alarmant. Dans le cadre de ce courant thématique, certaines activités se pencheront sur les derniers progrès réalisés en termes de conception de pratiques de gestion durable pour les secteurs productifs. Les pêcheries et la pisciculture ont toujours satisfait ce rôle, mais aujourd’hui les forêts et l’agriculture font aussi face à ce double défi de produire des biocarburants et des denrées alimentaires. Des options réussissant à la fois à conserver la biodiversité et à produire de façon durable feront l’objet de discussion.

Des zones protégées pour la conservation et pour les personnes :
Quel est le potentiel des zones protégées – créées en premier lieu pour atteindre des objectifs de conservation – pour améliorer le bien-être humain et réduire la pauvreté ? Les zones protégées peuvent-elles être gérées en vue d’une production durable de biens et de services écosystémiques ? Les « parcs sains » peuvent-ils « contribuer à des peuples sains », comme c’est le cas en Australie ; et cela peut-il contribuer à en faire des zones protégées financièrement plus viables ? Dans ce courant thématique, certaines sessions examineront les parcs comme des moyens efficaces de maintenir des services écosystémiques, de même qu’une production durable pour les économies locales et au-delà.

Des commerces pour l’environnement :
Le secteur privé affecte et dépend des biens et des services fournis par les écosystèmes – on peut citer comme exemple l’industrie pharmaceutique, l’agro-industrie et le tourisme. Ce courant thématique prendra en considération le potentiel du secteur privé dans la conservation des écosystèmes, en posant des questions telles que : quelle est la contribution et quel est le rôle joué par le secteur privé dans la création de solutions pour la gestion des écosystèmes ? Comment pouvons-nous renforcer le rôle des industries reposant sur la diversité biologique, en particulier, des petites et moyennes entreprises, ou l’écotourisme, qui bénéficie aux communautés locales ?

Résultats :
A l’issue de ces quatre jours de débats, ce courant thématique entend produire des recommandations pratiques aux membres de l’UICN, aux commissions et à l’ensemble de la communauté de la conservation visant à mieux intégrer dans la gestion des écosystèmes, des objectifs de réduction de la pauvreté, de sécurité alimentaire, et de prise en compte des besoins de santé des populations. Ce courant thématique apportera également l’opportunité aux membres de l’UICN de discuter les motions qui seront votées lors du Congrès, par exemple celles relatives au rôle des populations indigènes dans la conservation, à la capacité des zones protégées à produire les moyens d’existence locaux ou encore à la gestion des écosystèmes des zones côtières, des forêts, des montagnes ou des îles.

Séance d’ouverture :
Ces quatre jours de discussion débuteront lors de la séance d’ouverture du courant thématique (le 6 octobre 2008, de 11:30 à 13:00) qui exposera les fonctions et les bénéfices des écosystèmes au travers d’un certain nombre de présentations clefs. Un groupe de discussion s’ensuivra, réunissant des représentants des gouvernements, des dirigeants de la société civile et du secteur privé, afin d’explorer les liens existants entre les écosystèmes, la conservation et les moyens d’existence, et les rôles que peuvent jouer les décideurs et la société civile pour améliorer la gestion environnementale durable.

 

Participants:
Le courant thématique « environnements sains – populations saines » invite les participants des gouvernements et des ONG, des partenaires des agences de développement, du secteur privé, des décideurs et de la société civile, à venir partager des expériences et des connaissances et développer des solutions novatrices, des alliances et des partenariats. Des actions spécifiques, des synergies entre les parties prenantes ainsi que des partenariats innovateurs entre des institutions – éléments essentiels pour investir plus efficacement dans la gestion des ressources naturelles et la conservation – seront explorées, afin qu’elles soient intégrées dans le programme de l’UICN 2009-2012.

Version pdf

Programme