Le BIOPAMA : renforcer les capacités dans les régions et jusqu’à Sydney

19 August 2014 | News story

Le renforcement des capacités pour la gestion des aires protégées est universellement reconnu comme priorité numéro un. Dans les pays d’Afrique, Caraïbes et Pacifique (ACP), de nombreuses aires protégées n’atteignent pas leurs objectifs de conservation des espèces, des écosystèmes et des services essentiels, du fait de capacités humaines et institutionnelles limitées, surtout pour accéder et utiliser l’information permettant d’améliorer le processus décisionnel. Le Programme pour la biodiversité et la gestion des aires protégées (BIOPAMA) relève ce défi en renforçant les capacités de la gestion des aires protégées, en travaillant au niveau régional et en collaborant davantage avec des acteurs mondiaux et locaux, pour développer et partager les bonnes pratiques. Certaines seront présentées lors de l’événement de la décennie sur les aires protégées : le Congrès mondial des parcs de l’UICN 2014.

Le BIOPAMA cherche à améliorer le travail des institutions et des réseaux existants, et à renforcer les capacités pour améliorer les politiques et les processus décisionnels relatifs à la gestion des aires protégées et à la conservation de la biodiversité. L’UICN a adapté divers approches et programmes de renforcement des capacités pour chaque région BIOPAMA : en Afrique orientale et australe, l’objectif est d’apporter une solution aux conflits sur l’utilisation des terres et des ressources dans et autour des aires protégées, en mettant notamment l’accent sur la collaboration avec d’autres secteurs comme l’agriculture, les industries extractives et la pêche. En Afrique occidentale et centrale, le programme de renforcement des capacités se focalise sur la formation formelle et la rédaction de documents pour la gestion des aires protégées. Enfin, dans le Pacifique, les récents efforts se sont axés sur la conformité des aires protégées avec la législation environnementale (en ciblant les responsables gouvernementaux, les communautés et les avocats de droit privé), et l’organisation de formations sur la conservation à destination des communautés.

Dans les Caraïbes, les principales opportunités de renforcement des capacités incluent un focus sur les niveaux opérationnels, administratifs et institutionnels, par le biais d’échanges et de formation. Hyacinth Armstrong Vaughn, Coordinatrice régionale BIOPAMA pour les Caraïbes, déclare : « Dans les Caraïbes, nous devons commencer à nous demander ce que signifie vraiment le renforcement des capacités dans les aires protégées. L’effort du Congrès mondial des parcs de l’UICN 2014 pour mettre en place un ordre du jour axé sur le renforcement des capacités dans le monde permettra d’améliorer la prise de conscience dans la région, en faveur d’un renforcement des capacités plus ciblé et orienté. Le BIOPAMA, grâce à ses liens avec les Commissions d’experts de l’UICN, offre un environnement favorable dans lequel il est possible d’avoir un dialogue et des débats autour d’un ordre du jour commun sur le renforcement des capacités. Et nous voulons vraiment nous assurer que nous soutenons les initiatives actuelles de renforcement des capacités. »

Le besoin d’améliorer l’accès et l’utilisation des données et des informations est commun à toutes les régions. Pour cela, le Centre commun de recherche (CCR) de la Commission européenne développe actuellement le Système régional d’information de référence BIOPAMA (RRIS). Une fois mis en place, il faudra organiser plusieurs formations pour que les utilisateurs régionaux soient capables de partager et d’utiliser toute la gamme de données et d’informations liées aux aires protégées de ce Système, et permettre ainsi d’améliorer le processus décisionnel.

Le BIOPAMA soutient l’objectif du thème Renforcement des capacités du Congrès mondial des parcs de l’UICN, pour créer et mettre en place un legs de programmes et de produits de renforcement des capacités sur les aires protégées. Outre les activités et résultats spécifiquement régionaux sur le renforcement des capacités, le BIOPAMA présentera lors du Congrès mondial des parcs de l’UICN un ensemble de documents de renforcement des capacités, contribuant ainsi à l’un des principaux objectifs de la politique de renforcement des capacités : la production de ressources d’apprentissage et de produits de connaissances, et la création d’outils pour soutenir les réalisations de professionnels compétents.

La Commission mondiale de l’UICN sur les aires protégées soutiendra les activités de renforcement des capacités du BIOPAMA en développant et en testant un ensemble exhaustif de documents liés au renforcement des capacités, avec certaines activités pilotes dans des pays, institutions et organismes cibles de pays ACP. Ces documents et activités de renforcement des capacités, et les résultats initiaux de leur phase de test, seront présentés lors du Congrès mondial des parcs de l’UICN 2014.