Mammifères du bassin méditerranéen

Au total, 320 espèces de mammifères endémiques de la région méditerranéenne ont été évaluées afin de fournir le premier aperçu régional de leur statut de conservation. Sont concernés tous les mammifères terrestres endémiques, ainsi qu'une espèce marine et côtière : le phoque moine méditerranéen Monachus monachus.

Résultats

Un mammifère méditerranéen sur six (16,5%) inclus dans ce rapport de la Liste rouge est menacé d’extinction à l’échelle régionale ; par ailleurs, 8 % des mammifères évalués sont classés dans la Catégorie Quasi menacé. Sur les 49 espèces menacées, 20 sont uniques à la région et aucune n’a été observée dans d’autres pays du globe. Une espèce de mammifère, le Pika sarde Prolagus sardus, est éteinte mondialement depuis l'an 1 500 ap. J.-C. et sept autres espèces, y compris le lion Panthera leo et le tigre Panthera tigris, ont disparu de la région méditerranéenne.
Dans l'ensemble, plus qu'un quart (27 %) de la population des mammifères méditerranéens est en déclin et 31 % de la population des mammifères méditerranéens est stable. De plus, les tendances démographiques restent inconnues pour 40 % de la population des mammifères et seulement 3 % des populations de mammifères sont en hausse. Une part de ces augmentations est le résultat de mesures de conservation réussies.

Statut de conservation et tendances démographiques des mammifères méditerranéens

Richesse en espèces

La biodiversité des mammifères terrestres est plus importante dans les zones montagneuses de la région méditerranéenne. Par ailleurs, des concentrations relativement élevées d’espèces menacées ont été répertoriées dans les montagnes de Turquie, le Levant et le nord-ouest de l’Afrique. Le Maghreb abrite un grand nombre d’espèces endémiques uniques à la région méditerranéenne et qui ne se rencontrent nulle part ailleurs dans le monde.

Répartition géographique des espèces menacées de mammifères au sein de la région méditerranéenne

Principales menaces

Les principales menaces auxquelles font face les mammifères méditerranéens sont la dégradation et la destruction de l’habitat dues à une multitude de facteurs, dont l'intensification des pratiques agricoles, l'urbanisation, la pollution et le changement climatique.

Les perturbations anthropiques, la surexploitation et les espèces envahissantes constituent également des menaces considérables. L'agriculture affecte 65 % des espèces menacées, la chasse et le piégeage 60 % et les espèces envahissantes 50 %.

Recommandations et priorités en matière de conservation

Un ensemble de réponses de conservation adéquates doit être apporté pour assurer la survie des espèces menacées de mammifères en Méditerranée. Ces réponses incluent la réglementation, la surveillance, la recherche, la gestion des populations, le recouvrement de l’équilibre entre les populations de proies et de prédateurs, la conservation et la restauration de l’habitat, l’acquisition et la gestion des terres, mais aussi la reproduction en captivité et l’introduction bénigne. En outre, les actions de conservation doivent mettre l'accent sur les espèces, mais aussi sur les sites au sein d'un cadre panoramique plus large.

The European mink (Mustela lutreola). Critically Endangered in the Mediterranean

The European mink (Mustela lutreola). Critically Endangered in the Mediterranean

Photo: Tit Maran