Moyens de subsistance durables en Afrique du Nord et en Méditerranée orientale

02 August 2011 | Project completed

Appui de la conservation et gestion de ressources naturelles dans les terres arides et semi-arides.

Contexte

Malgré l’immense hétérogénéité de la situation, en général, la plupart de la superficie des pays de l’Afrique du Nord et de la Méditerranée orientale est couverte par des zones arides et semi-arides, qui subissent plus de problèmes pour le développement de l’agriculture. L’emploi de ressources non-durables de l’agriculture et de l’élevage dans ces aires a un impact direct sur l’environnement (comme, par exemple, le processus irréversible de désertification, la dégradation du sol et de de l´écosystème), même que sur le moyen de subsistence de la population rurale, avec un processus de désertification de la population, et l’exode rural vers les grandes villes, les zones côtières et vers l’étranger.

Au fil de l’histoire, une culture traditionnelle s’est développée dans ces pays, pour prévenir et combattre la dégradation de la terre et pour contrôler le processus de désertification et ses impacts socio-économiques. Pour l’instant, les peuples subissent les effets de la désertification et du changement climatique. C’est facteurs produisent des importantes pertes économique et accroissent le taux de pauvreté.

Les mécanismes de gouvernance actuels font part des principaux causes de l’augmentation tant de la dégradation de l’écosystème, que de l’insécurité du moyen de subsistence.

Le rôle de l’UICN-Med

Au sein du programme de l’UICN, qui a développé certains travaux au niveau régional, les terres arides et la sécurité constituent des priorités. En faisant face aux nouveaux défis globaux, comme le changement climatique, la sécurité alimentaire et la migration, tout en mettant l’accent sur les pays méditerranéens, l’UICN, avec ses membres et collaborateurs, a ouvert l’approche de son travail pour fournir des outils et des solutions qui diminuent les effets des problèmes. Ainsi, il souligne l’union entre la conservation de l’environnement, le développement économique et le bien-être social.

Objectifs et résultats

Ce programme d’action est divisé en quatre projets avec des divers résultats :

P1 : Planification de l’usage et de la gestion de ressources naturelles aux aires semi-arides de l’Afrique du Nord, en apportant de bénéfices au développement durable et au moyen de subsistence des communautés locales. Principaux résultats :

• Évaluation des pratiques agropastorales pour promouvoir la sécurité et l’autonomie alimentaires des communautés locales.

• Les communautés locales profitent des services écosystématiques, en assurant une maintenance adéquate de son fonctionnement.

• Les pratiques de gestion durable des écosystèmes semi-arides en Algérie et en Tunisie sont compatibles et le marché pour l´écoulement de leurs produits est renforcé et étendu.

P2: Analyse des impacts et des méthodes de conservation et de restauration écologique des systèmes de dunes côtières en Algérie. Principaux résultats:

• Les principaux acteurs ont accepté les diverses solutions pour minimiser les dégâts et récupérer les systèmes dunaires importants en Algérie.

• Les approches et les méthodologies pour la conservation et la restauration des systèmes dunaires ont été élaborés à partir des expériences similaires qui ont eu lieu en Espagne.

• Une restauration écologique des dunes a été entreprise dans une zone pilote.

• Des experts dans la gestion des forêts, des centres de recherche, les ONG et les résidents de la région ont bénéficiés d´une formation dans la restauration et la gestion des systèmes dunaires.

• L'expérience espagnole et algérienne a été appliquée à d'autres pays d'Afrique du Nord.

P3: Intégration de la biodiversité et des aspects d'efficacité énergétique dans le secteur du tourisme en Afrique du Nord, contribuant au développement durable des communautés locales. Principaux résultats:

• Des initiatives pour les opérateurs du tourisme dans la région en plus de la mise à disposition des outils disponibles, tels que les directives et l'analyse d'impact de l'UICN et le WWF / Charte européenne du Tourisme Durable.

• Le concept de biodiversité et le tourisme durable est intégré dans l'industrie du tourisme.

• Les collectivités locales à proximité des zones du projet bénéficient d'incitations économiques à l'industrie et sont capables de maintenir une biodiversité durable.

P4: L'amélioration de jeunes professionnels pour promouvoir le développement durable en Méditerranée. Principaux résultats:

• Les jeunes de l’Afrique du Nord et de la Méditerranée orientale ont acquis les connaissances et les outils nécessaires pour agir contre les défis de la conservation dans la région.

• On favorise l'innovation et l'excitation parmi les jeunes leaders pour créer des solutions de conservation durable dans la région.

• Les jeunes leaders ont eu l'occasion d'exprimer leurs préoccupations et leurs points de vue concernant la conservation et le développement durable.

Partenaires Target

1. Membres de l'UICN en Afrique du Nord et la Méditerranée.

2. Les organisations régionales: UNESCO.

3. Les institutions nationales: Commissariat national du Littoral et la Direction générale des forêts en Algérie, Haut Commissaire des Eaux et Forêts et de la désertification au Maroc, Ministère de l'Environnement et de l'Agriculture de Tunisie.

4. ONG: Association Ecologique de Boumerdes (AEB),  Association Tunisienne de Développement Durable et de Protection de la Faune Sauvage, Mohamed VI Foundation for the protection of the Environment

5. Commissions de l'UICN et programmes: Programme de Droit de l'environnement, l'UICN Bureau régional pour l'Asie occidentale.

6. AECID / OTC

7. Important entreprises privées dans le secteur.

Les bailleurs de fonds

Ministère des Affaires Etrangères - Agence espagnole de coopération internationale pour le développement (AECID).

Durée et budget

Début en Janvier 2010

La durée de chaque composante du programme varie en fonction du projet.

Budget total: € 469.900

Plus d'informations: marcos.valderrabano @ iucn.org

Les activités du Centre de coopération pour la Méditerrnée de l'UICN sont financées principalement par le ministère de l'Environnement de la Junta de Andalucía, le ministère de l'Environnement et Milieu rural et marin et de l'Agence espagnole de coopération internationale au développement (AECI ) entre autres.

 


IUCNMed, Medoffice, medicinal plants, north africa, mediterranean, plants