NEREUS

02 February 2012 | Project description

Vers la création d’un réseau d’Aires Marines gérées en méditerranée

Contexte

La mer méditerranée regorge d’une biodiversité unique de grande valeur biologique, comptant de nombreuses espèces de flore et de faune endémiques. En réponse à la nécessité de protéger cet habitat, de promouvoir une utilisation durable des ressources marines et d’encourager à la conservation de la biodiversité, de nombreux efforts ont été faits au niveau international : les pays se sont engagés à la création de réseaux pour les zones de conservation marines.
La Convention sur la Diversité Biologique (CBD en anglais) ainsi que la Sommet pour le Développement Durable ont établi des objectifs mesurables destinés à couvrir les aires marines et terrestres protégées. Ces objectifs doivent être achevés respectivement en 2010 et en 2012 : « En 2010 pour les zones terrestres et en 2012 pour les aires marines, un système de réseau mondial complet, représentatif et géré efficacement est établi, pour les aires protégées au niveau national et régional» (Décision VII/28, CBD 2004).

Objectif Principal

NEREUS est une progression du projet Med-Ras, financé par la fondation MAVA et la fondation TOTAL en 2009 et 2010. Son principal objectif est de « rassembler, produire, synthétiser et communiquer les connaissances sur l’environnement marin (espèces, caractéristiques, ressources et menaces) et identifier les sites de conservation prioritaires en méditerranée ». Le but final est l’identification, l’appellation et l’utilisation d’un réseau de sites représentatifs aux niveaux national, sous-régional et régional, comme rôle de soutien à la protection de la Méditerranée.
Nereus, un des dieux de la mythologie grecque, peut être décrit comme un marin empli de sagesse qui règne sur la mer, ou bien comme le dieu de la mer Méditerranée et de ses richesses. Avec sa femme Doris, il est le père de 5 filles appelées les Néréides.

Objectifs spécifiques

• Identifier une expertise nationale et régionale sur l’environnement marin, sa conservation et sa gestion, en vue de l’identification d’un réseau cohérent et représentatif d’aires marines protégées.
• Identifier le réseau le plus cohérent et représentatif possible pour les aires marines protégées, basé sur els connaissances disponibles
• Aider à la préparation et à l’adoption d’un document stratégique pour la conservation marine ainsi que d’une proposition pour la conservation destinée aux institutions nationales et internationales, qui identifierait les lacunes et les obstacles.
• Mettre en place une réunion régionale pour les partenaires, dans un des pays participant au projet ou bien dans le cadre d’un évènement déjà existant, créer un accord ou une initiative pour passer en revue les activités, établir des liens entre les différentes initiatives et enfin planifier l’année suivante.

Le projet couvre géographiquement les zones et pays suivants comme étant prioritaires:
- Afrique du nord: Algérie, Maroc, Tunisie, Libye et Egypte
- Méditerranée orientale: Liban et Turquie
En seconde priorité, en raison de programmes de soutien de l’Union européenne et de quelques partenaires, des fonds pourraient être alloués à différents pays de l’est de la côte adriatique: l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine, la Croatie, le Monténégro et la Slovénie.

Partenaires et donateurs

UICN-Med coordonne le projet avec la collaboration d’ACCOBAMS, MedWET, RAC/SPA, MedPAN et du Ministère libanais de l’Environnement. On identifier dans chaque pays les éventuels partenaires nationaux, parmi lesquels on comptera les acteurs impliqués dans les activités maritimes et côtières, comme les institutions et administrations nationales, mais aussi les experts, les universités et centres de recherche, les ONG, et autres représentants de la société civile.

NEREUS est cofinancé par la Fondation MAVA.

Durée : 2 ans. Janvier 2011 - Décembre 2012.

Prolongation : 1 an. Janvier 2012 - Décembre 2013.

Pour plus d’informations, contacter: alain.jeudy@iucn.org

UICN-Med reçoit la majorité de son financement du ministère de l’Environnement de la Junta de Andalucia, du Ministère de l’environnement et des Affaires maritimes et Rurales, ainsi que de l’Agence Espagnole de Coopération Internationale pour le Développement (AECID en espagnol).


IUCNMed, Medoffice, medicinal plants, north africa, mediterranean, plants