Le rideau se lève sur la plus grande assemblée environnementale de 2008

05 October 2008 | International news release

Les travaux du Congrès mondial de la nature de l’UICN, ayant pour mission de renforcer l’action de conservation environnementale, s’ouvrent aujourd’hui à Barcelone, Espagne. La réponse aux besoins croissants des populations et les moyens de développer les marchés sans sacrifier la nature, ainsi que les modalités de transmission du message environnemental à de nouveaux publics seront au cœur des débats.

L’événement rassemble 8 000 personnalités de premier plan, du secteur gouvernemental, non-gouvernemental et privé, dans ce qui sera le premier sommet environnemental de l’année 2008. A l’ordre du jour, trois grands défis : comment répondre aux changements climatiques, comment sauvegarder la diversité de la vie sous toutes ses formes et comment mettre en place une bonne gestion environnementale susceptible d’assurer la santé des économies et des populations.

A la tribune, des rois, des chefs d’Etat, des Prix Nobel, des scientifiques de renommée mondiale et des philanthropes côtoieront des dirigeants environnementaux, des entrepreneurs et des chefs de populations autochtones. Pendant dix jours, ils débattront des meilleurs moyens de répondre aux enjeux de l’environnement et du développement, échangeant des solutions pragmatiques à des questions pressantes telles que la surpêche, la sécurité alimentaire et la demande croissante d’énergie.

Parmi les personnalités marquantes qui s’adresseront au Congrès lors de la séance d’ouverture se trouvent SAR le Prince des Asturies et SAR la Princesse Maha Chakri Sirindhorn deThaïlande, qui transmettra la présidence qu’elle a assurée lors de la session précédente, tenue à Bangkok en 2004, Mme Elena Espinosa, Ministre espagnole de l’environnement et des affaires marines et rurales, et le Prix Nobel Muhammad Yunus.

Le Congrès est le seul forum environnemental démocratique où plus d’un millier de membres de l’UICN, tant des Etats que des organisations non-gouvernementales, définissent les actions de conservation pour les années à venir. L’événement se tient dans un contexte de perte d’espèces et d’écosystèmes naturels d’une ampleur sans précédent dans le monde entier.

Des personnalités de tout premier plan, comme le Prince Albert de Monaco et Ted Turner, fondateur de CNN font partie des délégués. Ils chercheront des moyens d’arrêter cette tendance et d’avancer vers la réalisation de la vision de l’UICN : « un monde juste qui valorise et conserve la nature ». La publication de la Liste rouge d’espèces menacées de l’UICN, le lundi 6 octobre, sera l’un des moments médiatiques forts de la réunion.


Une vue aérienne d'écosystèmes d'Afrique centrale et occidentale