Dialogue sur les grands barrages : l’UICN poursuit son appui à la société civile

24 January 2011 | News story
1 CommentaireWrite a comment

Dans le cadre de la concertation régionale sur les grandes infrastructures hydrauliques en Afrique de l’Ouest mise en œuvre par le Centre de Coordination des Ressources en Eau (CCRE) de la CEDEAO, l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) a organisé un atelier régional de préparation et de formation des acteurs de la société civile des 5 bassins versants majeurs de l’espace CEDEAO (fleuves Niger, Sénégal, Gambie, Volta et Mano) à Ouagadougou au Burkina Faso du 17 au 19 janvier 2011. Il fait suite aux activités déjà effectuées avec celle-ci dans le cadre du projet de dialogue et a regroupé  ses représentants de 15 pays ouest africains.

Au cours des travaux animés par l’ONG Eau Vive, les participants ont échangé sur plusieurs points : les conclusions et recommandations du panel d’experts indépendants mis en place par le CCRE ; les conclusions du forum électronique ; les conclusions et recommandations de la société civile qui émanent des forums de Nouakchott et de Sélingué (pour les bassins des fleuves Sénégal et Niger) ; le recueil des préoccupations particulières des acteurs des bassins des fleuves Gambie, Volta et Mano, afin de s’assurer que le maximum de préoccupations sont prises en compte. Ils ont également préparé une stratégie de positionnement et de participation aux ateliers régionaux organisés par le CCRE, auxquels prendront part également les Etats et les organismes de bassins, pour valider les recommandations du panel d’experts indépendants et présenter les leurs. Cette rencontre de Ouagadougou fut aussi l’occasion de former les acteurs de la société civile aux techniques de plaidoyer qui leur permettront de mieux porter les préoccupations de la société civile dans les espaces multi-acteurs qui leur sont ouverts.. 

Comme le mentionne la Commission Mondiale des Barrages (CMB) dans son Rapport de 2000, « Barrages et développement : un nouveau cadre pour la prise de décisions », des valeurs clé doivent guider l’implantation des grands ouvrages hydrauliques : l’équité, l’efficience, la prise de décision fondée sur la participation, la durabilité et la responsabilité. Ces valeurs doivent constituer le fondement d’une approche basée sur les droits pour une prise de décision équitable concernant la gestion des ressources en eau et en électricité.

Pour la société civile, l’approche des grands projets d’infrastructures hydrauliques mérite d’être repensée sur la base de ces fondements et valeurs. Au total, 7 axes de recommandations concrètes ressortent des débats,, dans le but de contribuer activement à l’élaboration par la CEDEAO d’une future Directive Cadre relative aux grands barrages en Afrique de l’Ouest et qui visera à promouvoir la gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) pour un développement harmonieux de la région et une intégration forte des pays :
1) Développer les grandes infrastructures hydrauliques au bénéfice des besoins sociaux de base ;
2) Minimiser leurs impacts négatifs et optimiser les impacts positifs sur les milieux naturels ;
3) Promouvoir le développement économique des zones riveraines ;
4) Réaliser des études d’impacts socio-économiques et environnementales de qualité et suivre leurs recommandations, ainsi que celles des évaluations environnementales stratégiques ;
5) Soutenir la structuration de la société civile et instituer sa participation dans toutes les décisions de projets d’aménagement sur les bassins d’Afrique de l’Ouest ;
6) Mettre en place des mécanismes de compensation et des moyens de recours pour les populations ;
7) Considérer et promouvoir toutes les options alternatives et complémentaires aux grands barrages, pour de mêmes services attendus (gestion de la ressource en eau, développement énergétique, etc.).
jerome.koundouno@iucn.org / oumar.ndiaye@iucn.org


Commentaires

1 Commentaire
1 Campredon UICN
Un rapport d'atelier
Un rapport d'atelier est-il disponible ?
April 28, 2011 - 19:00
Commentaires
  • 1-1
  • 1
Write a comment

600 CHARACTERS LEFT

captcha
Une vue aérienne d'écosystèmes d'Afrique centrale et occidentale