Dialogue régional sur les grands projets d’infrastructures hydrauliques

CCRE-UICN logo

Une initiative du CCRE/ CEDEAO soutenu par l’UICN

A travers son Centre de Coordination des Ressources en eau (CCRE), la  Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a lancé un projet dénommé « Concertation sur les grands projets d’infrastructures dans le secteur de l’eau dans l’espace CEDEAO » en étroite collaboration avec les départements de la CEDEAO chargés de l’énergie, de l’Agriculture et de l’environnement pour soutenir la GIRE dans les bassins transfrontaliers et promouvoir l’intégration régionale dans le secteur de l’Eau.  L’UICN, à travers son Programme Afrique Centrale et Occidentale (PACO), a été admis dans le comité de pilotage de ce projet qu’il soutient.

Problématique générale

L’Afrique de l’Ouest se caractérise par de très grands systèmes hydrologiques qui prennent leur origine dans les régions tropicales humides et coulent en apportant des volumes d’eau considérables dans des régions arides ou semi-arides. Les ressources en eau transfrontalières y représentent 80% des eaux de surface. Il en résulte une interdépendance sous régionale très forte, source de conflits potentiels entre états riverains. Bien que les organismes de bassins transfrontaliers fournissent un cadre pour la gestion des ressources en eau au-delà des frontières nationales, les grands projets d’infrastructures hydrauliques impliquent souvent plusieurs pays et peuvent être sources de conflits. Ces projets doivent également être conçus en tenant compte des facteurs qui à moyen et long terme vont impacter fortement les ressources en eau et leurs usages : changement et variabilités climatiques, démographie et dynamiques de population, augmentations de prix des produits agricoles, développement énergétique …

Objectifs du dialogue

Le présent projet vise à Contribuer à un développement harmonieux de l’Afrique de l’Ouest et à l’intégration régionale à travers la mise en œuvre d’un dialogue sur les infrastructures du secteur de l’eau.
Ses objectifs spécifiques sont les suivants :

  • Les organismes de bassin et les Etats membres s’accordent sur les mécanismes de concertation et les ouvrages prioritaires pour le développement et l’intégration régionale
  • Les impacts des ouvrages sur le processus d’intégration régionale sont évalués et mis en débat
  • Le dispositif diplomatique de la CEDEAO est mis en œuvre pour soutenir les projets prioritaires et dégager des solutions sur les ouvrages qui génèrent des impacts négatifs ou des risques de conflits, y compris le dialogue avec les partenaires au développement.