Logo APPEL

Le Projet d’Appui au Réseau Régional des Parlementaires et Elus Locaux en faveur d’une gestion intégrée de la zone côtière et marine des pays du littoral ouest-africain (PREPARE)

La mission du PREPARE est d’encourager et de soutenir la mise en place d’un réseau régional de parlementaires et d’élus locaux, et de faire d’eux des acteurs essentiels pour la construction et la mise en œuvre d’une vision à long terme dans la Gestion de la zone côtière et marine en Afrique de l’ouest.

Malgré un démarrage timide en 2008, eu égard aux épisodes de crises politiques dans certains pays de la sous région, le PREPARE a, au terme de de ses 3 années de mise en oeuvre, enregistré des résultats encourageants :

Des acquis non négligeables sont notés dans le volet institutionnel

  • Des réseaux nationaux ont été crées avec leurs organes de direction quant ils n’existaient pas et réactivés là où ils existaient déjà (Sénégal, Cap-Vert, G. Bissau, Mauritanie, Sierra Léone et Gambie) ; exception faite de la Guinée pour des raisons liées à sa situation politique (absence de parlement élu).
  • Les élus locaux et les Parlementaires contribuent à un effort de capitalisation des expériences de gestion intégrée de la zone côtière et marine et participent à la construction et au partage d’une vision à long terme de la zone côtière et marine d’Afrique de l’Ouest.

Des progrès dans la ratification et l’actualisation des législations et réglementations

  • Une recommandation forte adoptée par les parlementaires pour l’institutionnalisation d’un repos biologique de même durée et pour une même période pour l’ensemble des pays PRCM
  • La participation des parlementaires au processus d’élaboration et d’adoption de la charte mangrove et de son plan d’action et contribution au plaidoyer ayant permis de faire signer cette Charte par les ministres en charge de l’environnement de 6 pays du PRCM.

Un renforcement des capacités organisationnelles

  • Les quatre postes d’assistants parlementaires pour les réseaux du Cap-Vert, de la G. Bissau, de la Mauritanie et de la Sierra Léone ont été pourvus dans les délais selon des procédures de sélection rigoureuses et transparentes.
  • En mai 2010, une formation a été dispensée aux assistants parlementaires. Elle a porté sur leurs statuts, rôles et positionnement technique et administratif ainsi que sur les techniques et stratégies de plaidoyer et de lobbying. Des informations sur l’élaboration, la recherche de financement, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation des projets sur l’environnement, ont également été apportées lors de cette session.
  • Un guide sur la capitalisation des expériences réussies et des bonnes pratiques de gestion intégrée du littoral est en cours d’élaboration avancée.