Avec 3,78 milliards d’habitants, l’Asie abrite plus de la moitié de la population mondiale. Elle s’étend sur 14% de la surface terrestre totale mondiale et compte 11 des 19 villes du monde de plus de 10 millions d’habitants.


C’est aussi là que l’on trouve quelques-uns des plus grands bassins fluviaux du monde, lesquels ont d’ailleurs été à la base de civilisations historiques : l’Indus, le Huang He, le Yangtsé, le bassin du Ganges-Brahmaputra-Meghna, le Mékong et l’Irrawaddy-Salouen ; ainsi que les plus hautes montagnes du monde : l’Himalaya, l’Hindu Kush, le Karakoram et le Tien Shan.


L’Asie est également un haut lieu de la biodiversité. La Chine, l’Inde, l’Indonésie, la Malaisie et les Philippines possèdent une méga-diversité unique. Dix des 34 « Points chauds » de la biodiversité mondiale – les réserves de plantes et d’animaux les plus riches et les plus menacées sur la planète – sont situés en Asie.


Mais les habitants et la nature du continent asiatique sont confrontés à des problèmes particulièrement aigus. La pauvreté, par exemple. Même si elle a été réduite en Asie du Nord-est et du Sud-est, plus de 40% de la population en Inde, au Bangladesh et au Népal vivent encore avec moins d’1,25 dollar par jour. L’accès à l’eau est un autre problème. Du fait de sa forte population et d’une demande en eau croissante, 669 millions d’asiatiques n’ont pas accès à l’eau courante – un chiffre beaucoup trop élevé.


Enfin, les communautés côtières d’Asie sont particulièrement vulnérables au changement climatique : la tragédie du tsunami de l’océan Indien en 2004 et celle du récent tsunami au Japon parlent d’elles-mêmes. Les forêts de mangrove, pourtant cruciales pour réguler le climat et protéger les communautés côtières de telles catastrophes naturelles, sont détruites à une vitesse alarmante. Environ 60% de leur disparition à l’échelle de la planète s’est produite en Asie entre 1990 et 2000.


L’UICN, en collaboration avec ses Membres, Commissions et partenaires, cherche des solutions à ces problèmes en menant des initiatives innovantes dans la région.


L’initiative Mangroves pour le futur, par exemple, encourage les investissements dans les écosystèmes côtiers afin de promouvoir leur développement durable et de garantir l’existence des communautés qui dépendent d’elles pour leur survie.


L’initiative Dialogue sur l’eau dans le bassin du Mékong permet à l’UICN de travailler avec les pays de la région – Cambodge, RDP du Laos, Thaïlande et Vietnam – afin d’améliorer la gestion des ressources en eau et la santé et la sécurité des habitants et de la nature.


Notre action porte également sur l’amélioration de la situation socio-économique et environnementale de la région.


Ce mois-ci, nous vous ferons découvrir la richesse naturelle exceptionnelle de l’Asie, ainsi que les défis qu’elle doit relever et les efforts de l’UICN pour l’y aider. Découvrez comment nous travaillons sur le terrain, regardez des vidéos fascinantes sur cette région, faites connaissance avec nos experts en action, visitez notre galerie de photos et testez vos connaissances sur l’Asie grâce à notre quiz, et partagez-le avec vos amis!