La zone marine protégée du Parc National d’Al Hoceima

21 September 2011 | News story

Un travail de planification participatif a permis d’adopter un plan de zonage au sein de la partie marine du Parc National d’Al Hoceima.
 

Cette nouvelle représente un intérêt pour les membres de la CEC et d’UICN car elle explique comment on peut contribuer à résoudre une situation complexe qui peut être résumé sur les points problématiques suivants:

  • Massif calcaire à sol pauvre,
  • Faible largeur des vallées
  • Faible activité agricole
  • Faible accès à travers des petits ports naturel pour les 36 Douars incrustés au sein du PNAH.
  • Jeune démographie galopante,
  • Exercice des techniques de pêche illégales au sein de la zone marine protégée du Parc National d’Al Hoceima (ZMPNAH). : Dynamite, Sulfate de cuivre, Chalutage illégal

En effet à travers recherche et la planification participative ; on a pu faire une mise au point sur la situation actuelle de l’état de conservation des ressources naturelles, on a essayé de toucher un maximum de volets, et de thèmes socioculturels, économique et écologique, et en comblant les lacunes au niveau des données, concernant directement le secteur de la pêche artisanal, tout en cherchant les liens et les relation à travers les indicateurs de durabilité établi de manière participative pendant quatre ateliers.

On s’est adressé dans ce cas aux groupes des pêcheurs et de la population riveraine, ainsi que les acteurs administratifs venant de différents horizons mais concernés par un même territoire en l'occurrence la Zone Marine Parc National d’Al-Hoceima, ces derniers on pu prendre conscience, ensemble, de la situation complexe et des changements en cours, des enjeux et des risques liés aux tendances actuelles.

Notre approche écosystémique a permis simultanément de contribuer à la conservation et la protection de ce milieu marin, aussi bien que les renforcements au niveau des capacités de l’administration et de la population locale en matière de planification participative pour l’exercice de la pêche artisanale dans une Zone Marine Protégée effective.

Comme résultats immédiats les parties prenantes ont pu se fixer des objectifs selon un plan d’action participatif, on a pu activer le zonage de la partie marine de la ZMPNAH et l’adapter au besoin de la situation actuelle en choisissant les actions prioritaires et stratégiques, on a abouti aussi à des changements qui a permis aux pêcheurs d’entrer dans un programme de restauration de la zone marine protégée à travers la fabrication et l’installation de bloc de ciments, qui promet à la fois la reproduction du stock mais aussi l’interdiction à l’accès aux filets destructeurs des chalutiers , un travail de monitoring permettra d’alimenter une base de donnée qui permettra d’avoir un maximum de résultats mesurables ;tel un tableau de bord qui orientera les décisions des actions concrètes in situ et coordonnée afin de garantir une gestion intégrée des ressources marine du PNAH,

Cette nouvelle fait coïncider la stratégie mise-en-place par la CEC en relation avec la communication pour le changement avec une approche locale par le biais d’une approche écosystémique qui se base sur une analyse systémique et prospective de durabilité , en mettant l’action sur une forte composante de démarche participative. Ainsi les pêcheurs se sont transformés d’une attitude passive à celle active , à travers la recherche et la planification participative et comme résultats des actions concrètes , mesurable mais surtout évolutive pour mieux les impliquer dans une gestion basée sur la connaissance afin de corriger les futures actions de manière à minimiser les menaces sur le milieu à travers une action de gardiennage propre tout en renforçant les atouts de leurs activités de gestion du stock , et comme effet de feed-back optimiser leurs revenus à travers une meilleure organisation socio-économique .

CONTACT:  Houssine NIBANI agirnibani@gmail.com

L'école vecteur de la sensibilisation à la protection de l'environnement >>

Au port d’Al Hoceima, les nasses seraient elles une alternative ? >>