Copenhague - un dernier tournant décisif pour les femmes et changement climatique?

30 November 2009 | News story

Tous ceux qui ont travaillé sans relâche à garantir que la situation des femmes soit correctement prise en compte dans le cadre de la lutte contre le changement climatique suivront la Conférence de Copenhague en retenant leur souffle. Tout accord à l'issue de la conférence pourrait être le premier à prendre en considération les disparités hommes-femmes face au changement climatique et, ce faisant, à contribuer à sauver la vie de millions de femmes et d’enfants.

Les femmes, qui constituent la majorité des pauvres de la planète, figurent parmi les personnes les plus vulnérables au changement climatique. Elles jouent également un rôle central dans la recherche de solutions pour y remédier. Partout dans le monde, des femmes ont élaboré un large éventail de stratégies pour faire face aux conséquences du changement climatique et elles portent généralement un regard plus altruiste sur les questions touchant leurs communautés.

Depuis plusieurs années, l’UICN œuvre en faveur d'un changement de mentalité à l'échelle mondiale de sorte que les femmes participent pleinement aux décisions relatives à l’atténuation du changement climatique et à l’adaptation à ses effets. En partenariat avec la Global Gender and Climate Alliance (un réseau de 35 ONG et organismes des Nations Unies) et au moyen de vastes consultations, l’UICN s’emploie à faire en sorte que l’implication des femmes dans des domaines comme la consommation d’énergie, la déforestation, la croissance économique et démographique, la science et la technologie soit intégrée dans l'élaboration des politiques dans le cadre de la CCNUCC.

Pour la première fois, les textes de négociation actuels de la CCNUCC font mention des femmes et de l’égalité entre les sexes et il semble qu’une réelle impulsion ait été donnée en ce sens. « Il aura fallu du temps, mais il semble que la voix des femmes soit enfin entendue dans le cadre du débat international sur le changement climatique. Lors des pourparlers de Copenhague, nous espérons que les grands blocs de négociation ouvriront la voie et s’emploieront à ce que les textes fassent référence aux femmes en tant qu’agents fondamentaux du changement dans le cadre des efforts déployés pour réduire les émissions de carbone dans le monde », a déclaré Lorena Aguilar, Conseillère senior de l’UICN sur la parité des sexes. « Se contenter d’indiquer que les femmes sont touchées de manière disproportionnée par les effets du changement climatique, comme la sécheresse, les inondations ou les ouragans, ne suffit pas ».

« Inclure la parité entre les sexes dans le texte de négociation dans la perspective des négociations sur le changement climatique qui se tiendront à Copenhague n'est pas seulement une question de justice sociale et de droits de la personne. C’est une élément essentiel pour garantir un développement humain durable et équitable grâce à des moyens concrets et efficaces », a ajouté Mme Aguilar.

L’UICN, en partenariat avec le Gouvernement finlandais, a organisé une série d'ateliers de formation à l’intention des délégués en Asie, en Afrique, en Amérique latine, dans les États arabes et dans les petits États insulaires en développement afin de souligner à quel point il est important d’intégrer la question de l’égalité entre les sexes dans les politiques de lutte contre le changement climatique. En association avec le Gouvernement philippin et la Ligue des États arabes, elle a organisé une séance d’information arabo-asiatique à l’intention des négociateurs juste avant la réunion de la CCNUCC à Bangkok, en septembre.

Au cours de la Conférence de Copenhague, le 17 décembre, l'UICN organisera une rencontre sur le thème Investir dans le leadership des femmes pour trouver des solutions au changement climatique. Avec de grandes personnalités pour intervenantes, la rencontre sera axée sur l’importance de l’égalité entre les sexes en tant que facteur crucial en matière d’atténuation du changement climatique et d’adaptation à ses effets et d’élément catalyseur en ce qui concerne l’efficacité et la portée des investissements en faveur de la lutte contre le changement climatique. Pendant la première semaine de la conférence, la compagnie Theater for Africa donnera par ailleurs une série de représentations sur le genre et le changement climatique.

Pour tout complément d’information, veuillez contacter
Lorena Aguilar, Conseillère senior de l’UICN sur la parité des sexes
e. Lorena.aguilar@iucn.org
 


This image shows the courtship behavior of Indian Bull frogs (Holobatrachus tigerinus). During the monsoon, the breeding males become bright yellow in color, while females remain dull. The prominent blue vocal sacs of male produce strong nasal mating call.