Au moins 26 éléphants massacres dans un patrimoine mondial

12 May 2013 | News story

Au moins 26 éléphants ont été massacrés dans le site Patrimoine Mondial au Dzanga Bai en République Centrafricaine, à la suite de l’entrée ce lundi de 17 hommes armés de Kalachnikovs dans l’habitat unique d’éléphants, localement appelé « village des éléphants ».

Le 10 mai 2013, des sources du WWF ont affirmé qu’au moins 26 carcasses d’éléphants ont été trouvées à l’intérieur et aux environs du Bai, une vaste clairière au sein de laquelle entre 50 et 200 éléphants se rassemblent pour boire des sels minéraux contenus dans le sable.

On comptait quatre éléphanteaux parmi les carcasses, et les habitants du village avaient  commencé à découper de la viande des carcasses.

Depuis l’arrivée des braconniers on ne trouve plus d’éléphant dans le Bai, que les sources ont décrit de « mortuaire d’éléphants ».

Malgré le départ de la zone de ces 17 individus armés - qui se sont présentés comme des éléments de forces armées du Gouvernement de transition - le WWF et les autres partenaires de la conservation s’inquiètent que la tuerie pourrait continuer si la zone n’est pas rapidement sécurisée.

La République Centrafricaine a connu violence et chaos depuis le début de l’année, et le WWF et les autres organisations de la conservation ont dû quitter le quartier général du parc en avril pour des raisons de sécurité.

Pour plus d’information, veuillez contacter:
Jules CARON Chef de communication de la campagne du WWF contre le braconnage en Afrique Centrale; jcaron@wwfcarpo.org
+237 79 51 90 97


This image shows the courtship behavior of Indian Bull frogs (Holobatrachus tigerinus). During the monsoon, the breeding males become bright yellow in color, while females remain dull. The prominent blue vocal sacs of male produce strong nasal mating call.