IUCN - Une délégation de l'UICN à la Banque Africaine de Développement (BAD)

Une délégation de l'UICN à la Banque Africaine de Développement (BAD)

18 December 2009 | News story

Une délégation de l'UICN à la Banque Africaine de Développement (BAD)
Conduite par le Directeur Général de l’UICN, Julia Marton-Lefèvre, une délégation du secrétariat (composée de Margarita Astralaga, Aimé Nianogo, Ali Kaka et Jean-Yves Pirot) a effectué une visite de travail à la Banque Africaine de développement, à Tunis, les 2 et 3 Décembre 2009. Elle a été reçue par le Président, Donald Kaberuka, en présence du Vice-président de l’OSVP, Kamal Elkheshen.

Cette visite visait d’une part, à échanger sur le futur de la coopération entre l'UICN et la BAD, après la signature d'un mémorandum de collaboration entre les deux institutions en août 2008; et, d’autre part, à s’accorder sur les étapes futures en définissant les actions concrètes de collaboration.

Une réunion technique présidée par M. Johm Ken, gestionnaire du Département.4 de l'Agriculture et de l'Agro-industrie (OSAN) a regroupé la délégation de l’UICN et les experts de la BAD. Un exposé a permis de présenter l’UICN (structuration, programme 2009-2012) et les domaines potentiels de collaboration avec la BAD. Au cours des échanges, il a été relevé la possibilité pour les deux institutions à collaborer sur plusieurs aspects en vue d’améliorer la prestation de leurs programmes respectifs. Les domaines potentiels suivants ont été identifiés : gestion des connaissances, Fond pour l’Environnement Mondial (FEM), évaluations scientifiques indépendantes et techniques, énergie et changement climatique, gestion des bassins hydrographiques, gestion intégrée des ressources en eau.

En raison de son expertise sur la participation des communautés locales, la restauration des terres et la gestion des bassins fluviaux en général, l’UICN sera impliquée dans la mise en œuvre de programmes prévus pour 2010 par l’OSAN, notamment l'Autorité du Bassin du Niger (2ème phase) et les programmes du fleuve Mano et de surveillance environnementale de Kandadji.  

Les parties se mettront d'accord sur le mécanisme de suivi à mettre en place. Il a été suggéré à l'UICN de désigner un expert qui travaillera avec la BAD pour davantage explorer les domaines identifiés et entamer l'opérationnalisation de la collaboration.