L’Alliance des Parlementaires et Elus Locaux environnementalistes des pays du littoral ouest africain (APEL) est née.

11 August 2009 | News story

A l’issue de l’atelier sur « alliance des parlementaires et élus locaux au service de la gouvernance climatique dans les pays de l’espace de la CEDEAO » organisé du 3 au 5 août 2009 à Praia sous l’égide de l’UICN, les parlementaires et élus locaux des pays du littoral ouest africain se sont constitués en réseau pour mieux s’impliquer dans la gouvernance environnementale de la zone marine et côtière de l’Afrique de l’Ouest. A cet effet, l’Alliance des Parlementaires et Elus locaux environnementalistes des pays du littoral ouest africain (APPEL) a adopté une déclaration et un plan d’action.

L’APPEL, qui vient de voir le jour à Praia, regroupe des parlementaires et élus locaux des pays de l’espace du Programme Régional de Conservation de la zone Marine et Côtière (PRCM) : Sénégal, Cap vert, Mauritanie, Sierra Leone, Gambie, Guinée, Guinée Bissau. Ainsi, l’Alliance a adopté une déclaration appelée « Déclaration de  Praia » dans laquelle figurent entre autres  comme priorité les changements climatiques compte tenu des enjeux qu’ils présentent. Au terme des travaux de Praia, les parlementaires et élus locaux se sont engagés à « soutenir et renforcer la position africaine commune sur les négociations post-Kyoto pour une meilleure intégration de la particularité des écosystèmes marins et côtiers et la prise en charge des intérêts des populations ». Ils ont aussi recommandé « la mise en place de ressources financières adéquates pour les pays en développement, notamment des fonds nouveaux et additionnels destinés à l’adaptation aux changements climatiques, différents de l’Aide Publique au Développement ». Pour traduire en actes les engagements pris, l’APEL s’est aussi doté d’un plan d’action. Rappelons que l’APEL bénéficie du soutien de l’UICN dans le cadre du «projet d’appui aux parlementaires et élus locaux pour la gestion des ressources marines et côtières dans l’espace du PRCM ». Monsieur Mamadou Lamine Thiam, 1er questeur de l’Assemblée nationale du Sénégal, Président National du Réseau des parlementaires de l’environnement du Sénégal, a été élu président de l’APEL.