Complexe Kayanga-Anambé, les acteurs s’organisent !

25 July 2011 | News story
0 CommentsWrite a comment

Les populations vivant autour du bassin Kayanga-Anambé, dans la région de Kolda (Sud du Sénégal) ont décidé de mettre en place une plate-forme de dialogue autour de l’eau et du foncier. Elles auront ainsi la possibilité d’exprimer leurs intérêts et désaccords, d’exercer leurs droits, et  de régler leurs différends sur ces domaines.

Cette initiative s’est concrétisée lors d’un atelier sur la gouvernance foncière tenu à Saré Coly, dans la région de  les 9 et 10 juin 2011.

En effet, dans le bassin du Kayanga-Anambé, la réglementation sur le domaine national cohabite avec la gestion traditionnelle des terres (accès par la voie de l’héritage, de l’emprunt). La compétition pour l’accès aux ressources en eau et foncières est récurrente et entraîne ainsi des conflits qui mettent en lumière différents protagonistes (agriculteurs et éleveurs, OP, allochtones et autochtones etc.) aux intérêts souvent divergents mais indissociables. 

Pour atteindre les objectifs de développement qui ont motivé la réalisation des barrages et optimiser le partage équitable des bénéfices, l’étude de référence « Etat des lieux autour des barrages de Niandouba et Kayanga » avait recommandé la mise en place d’une plate-forme de dialogue à acteurs multiples. Cette étude avait été commanditée par le projet régional GWI portant sur l’utilisation multiple des réservoirs de barrage et partage équitable des bénéfices autour des barrages en Afrique de l’Ouest. 

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter yacouba.savadogo@iucn.org


Comments

0 Comments
Write a comment

600 CHARACTERS LEFT

captcha