Commentaires des Membres de l’UICN sur le Cadre du Mécanisme de Whakatane

20 August 2012 | Article

Le Mécanisme de Whakatane, une initiative « Un seul Programme » de l’UICN dans laquelle CEESP est fortement impliquée, vise à s’assurer que les politiques et pratiques de conservation respectent les droits des peuples autochtones et des communautés locales, notamment les droits consacrés par la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones (UNDRIP). Il s’agit d’un instrument pour la mise en œuvre de la Résolution 4.052 de l’UICN et d’autres résolutions prises par le Congrès mondial de la nature en faveur du respect des droits des peuples autochtones et des communautés locales dans le domaine de la conservation. 

Le Mécanisme comprend une évaluation sur le terrain dans une aire protégée par un groupe de travail multipartite. Ce groupe de travail formule des recommandations en vue de traiter des violations des droits humains et d’instaurer un dialogue pour trouver des solutions communes que les différentes parties concernées devraient mettre en œuvre. De plus, le Mécanisme soutient et promeut les meilleures pratiques en matière de conservation et les partenariats réussis entre les peuples autochtones, des communautés locales et les autorités responsables des aires protégées.

Depuis janvier 2011, le Mécanisme de Whakatane a fait l’objet de deux évaluations pilotes : la première au Mont Elgon, au Kenya occidental, et la deuxième dans le Parc national de Ob Luang dans le nord de la Thaïlande. La structure des deux évaluations pilotes était similaire : une première table ronde a réuni les différentes institutions concernées par l'aire protégée afin d'expliquer le concept du Mécanisme de Whakatane et d’effectuer une planification. Cette table ronde fut suivie d’une étude exploratoire de plusieurs jours dans l'aire protégée, afin de rencontrer les communautés et les responsables locaux. Une deuxième table ronde fut ensuite tenue pour présenter les résultats et convenir des recommandations de l'évaluation. Plus d'informations sont disponibles ci-dessous concernant les évaluations pilotes.

Un projet de Cadre du Mécanisme de Whakatane a été élaboré conjointement par le secrétariat de l'UICN, UICN-CEESP, UICN-SPICEH et le FPP, ainsi que grâce à de nombreuses autres contributions et à l'expérience des deux évaluations pilotes menées en Thaïlande et au Kenya. Notre objectif est de diffuser ce projet au sein de l’UICN afin de récolter vos impressions et de définir un Cadre final d'ici la fin du Congrès mondial de la nature à Jeju. Le projet de cadre (disponible ici) comprend des suggestions en suivi des modifications pour faciliter un accord final à WCC5. Nous vous serions reconnaissants de nous envoyer vos commentaires  avant le 30 août. Le fonctionnement du Mécanisme est détaillé à partir de la page 10. Merci d’envoyer vos commentaires ou suggestions de texte avec suivi des modifications emmanuel@forestpeoples.org. Nous attendons avec intérêt de recevoir vos contributions, votre soutien et vos idées.

Si vous êtes présent au Congrès mondial de la nature à Jeju, en Corée, nous serons heureux de vous accueillir à l’événement parallèle sur le Mécanisme de Whakatane le 10 septembre de 19 heures à 21 heures dans la salle 202 du Centre international des congrès (ICC) de Jeju (plus d’information ici). Vous pouvez également trouver de plus amples renseignements sur le mécanisme de Whakatane sur le site: www.whakatane-mechanism.org.