Un nouveau projet pour une utilisation durable des terres et la gestion intégrée

22 April 2013 | News story

La mission d'évaluation du projet régional de « Renforcement de la résilience par le biais de services liés à l’innovation, à la communication et aux connaissances » (BRICKS) de la Banque mondiale s’est déroulée à Bonn en Allemagne du 15 au 19 avril 2013, en marge de la 11è session du Comité pour l'examen de l'application de la Convention cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique-CRIC 11 (9-19 Avril 2013).

Au cours de cette mission, l'équipe de la Banque Mondiale a travaillé en étroite collaboration avec les trois organismes d'exécution prévus du BRICKS (CILSS, OSS, et l'UICN-Programme Afrique Centrale et Occidentale), les organismes et partenaires clés impliqués dans l'Initiative Grande Muraille Verte et TerrAfrica : Union Africaine, FAO, Mécanisme global de la convention des Nations Unies pour la lutte contre la désertification. Ils se sont accordés sur l’objectif de développement du projet, les composantes, les activités, les coûts, les résultats, les indicateurs et les mécanismes institutionnels et les modalités de mise en œuvre.

Le projet BRICKS a pour but d’améliorer l’accès aux meilleures pratiques et aux informations de suivi contenues dans le portefeuille du programme Sahel et Afrique de l’ouest (SAWAP), sur l’utilisation durable des terres et la gestion intégrée. Il accompagne les 12 projets du programme Sahel et Afrique de l’ouest (SAWAP) en appui à l’initiative de la grande muraille verte (GMV) dans la réalisation de leurs objectifs et facilite l’identification des innovations, au niveau régional et global et leur promotion à travers une communication, une gestion de connaissances et un suivi-évaluation efficaces.

Il apporte une contribution à la Stratégie de la Banque pour le développement de l’Afrique,  « Africa’s Future and the World Bank’s Support to It » et aide, notamment à la mise en œuvre du Pilier 2 (vulnérabilité et résilience) tout en renforçant les capacités du secteur public, et en soutenant l’apprentissage mutuel entre les pays de l’Afrique de l’Ouest et du Sahel, les principales équipes gouvernementales qui mettent en œuvre les projets, et les parties prenantes.

Ce projet sera mis en œuvre par des centres d’excellence régionaux agréés, chargés d’activités distinctes :
• le CILSS (Comité permanent inter-états de lutte contre la sécheresse dans le Sahel) est chargé de la gestion et de la diffusion des connaissances,

• l’OSS (Observatoire du Sahara et du Sahel) est chargé des applications géo-spatiales et du suivi-évaluation du portefeuille de projets

• l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) est chef de file dans les domaines de la biodiversité, des stratégies de mise en réseau et de communication.

Ces institutions fourniront, en collaboration avec leurs partenaires, des services consultatifs et une assistance technique sur demande ainsi qu’une plateforme régionale de partage des connaissances locales permettant l’identification et la mise à profit des bonnes pratiques et des conditions nécessaires pour une lutte efficace contre la sécheresse et la gestion durable des terres et de l’eau dans les pays du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest.

Le projet BRICKS démarre en septembre 2013 et sera mis en œuvre sur une durée de six ans.

Il  a été présenté à l'événement parallèle sur la Grande muraille verte organisé au cours de la 11è session du Comité pour l'examen de l'application de la Convention cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique. Environ 35 participants de divers pays africains et des organismes internationaux y ont pris part. La mission d’évaluation a été précédée par la réunion du Comité Exécutif de TerrAfrica organisée les 13 et 14 avril.

Pour plus d’informations, contactez jean-marc.garreau@iucn.org


Une vue aérienne d'écosystèmes d'Afrique centrale et occidentale