Un filet de sécurité naturel

06 September 2012 | Article
0 CommentsWrite a comment

Alors que les changements climatiques augmentent l’incidence de catastrophes naturelles telles qu’inondations et glissements de terrain, les gouvernements cherchent des moyens pour protéger leurs populations et ils sont en train de découvrir que la nature peut les aider.

« Le fait de préserver des écosystèmes tels que des forêts, des bassins versants de rivière et des mangroves – des « infrastructures naturelles » - peut aider à atténuer les pires impacts des conditions climatiques extrêmes » dit Kaia Boe du Programme de l’UICN pour la gestion des écosystèmes.

Les solutions naturelles sont une façon économique de réduire la gravité des risques et de protéger les moyens de subsistance. Des forêts saines stabilisent le sol, des zones humides absorbent les écoulements d’eau, et les mangroves peuvent protéger des communautés côtières et leur gagne-pain.

« Ce que nous devons faire maintenant, c’est mieux communiquer les liens qui existent entre la gestion des écosystèmes et la réduction des risques de catastrophes, et aussi construire des partenariats qui rassembleront les secteurs de la conservation, du développement et de l’humanitaire, » ajoute Boe.

Nombre de projets de conservation incluent déjà des stratégies naturelles pour réduire certains risques, mais d’autres pourraient aller plus loin en intégrant des systèmes de sauvegarde.

Parmi les exemples d’approches intégrées, citons la combinaison d’une restauration côtière avec une préparation aux catastrophes et une diversification des moyens de subsistance, le fait de faire de la place pour l’eau excédentaire en restaurant des zones humides et de répondre à des marées noires et à des risques naturels par des stratégies de rétablissement plus vertes.

Tout ceci sera discuté lors du Congrès de l’UICN, où les membres et partenaires expérimentés dans l’intégration de la réduction des risques de catastrophes dans la gestion des écosystèmes vont présenter leur travail.
 


Comments

0 Comments
Write a comment

600 CHARACTERS LEFT

captcha