Story | 21 Oct, 2022

Les acteurs clé de la conservation en Tunisie soulignent l’importance de suivre les impacts des lignes électriques sur les oiseaux

Du 12 au 16 septembre, le Ministère de l'Environnement en Tunisie, l'Association Les Amis des Oiseaux (BirdLife Tunisie) et l'UICN-Med ont organisé un atelier de formation visant à créer les bases d'un programme de surveillance des oiseaux de proie en Tunisie et des impacts sur leurs populations, portant un accent particulier sur les interactions avec les lignes électriques et les cas d’empoisonnement. Du personnel technique de la Société tunisienne de l'électricité et du gaz (STEG), des responsables gouvernementaux, des chercheurs, des gestionnaires de l'environnement, des agents forestiers et des ornithologues de Tunisie et d'Algérie ont participé à cette formation, qui a connu également la participation d’experts du gouvernement régional de l’Andalousie (Espagne). 

content hero image

Continuation des efforts pour réduire les menaces pesant sur les rapaces en Afrique du Nord


Selon la première évaluation de la Liste rouge des oiseaux de proie en Afrique du Nord, récemment coordonnée par l'UICN-Med, 12 espèces nicheuses en Afrique du Nord sont menacées d'extinction au niveau régional, dont 6 sont présentes en Tunisie et 3 d'entre elles nichent dans le pays. Dans la région méditerranéenne, la disparition des oiseaux de proie est un problème de plus en plus préoccupant. Depuis plusieurs années, l'UICN-Med coordonne les efforts entre l'Espagne et les pays d'Afrique du Nord pour améliorer l'état de conservation de ce groupe d'espèces, essentiel pour maintenir l'équilibre des écosystèmes et prévenir les ravageurs dans la région méditerranéenne.

 

suivre les impacts des lignes électriques sur les oiseaux 2

 


Mutualiser les connaissances pour développer des actions de conservation efficaces


Au cours de cet atelier qui a combiné des séances théoriques et pratiques, l'Association Les Amis des Oiseaux-BirdLife, membre de l'UICN, a donné un aperçu des connaissances actuelles sur le statut des rapaces en Tunisie. De même, des représentants de l'administration tunisienne et de l'UICN ont partagé les résultats des listes rouges pour l'Afrique du Nord et la Tunisie. De leur côté, des experts de la Junta de Andalucía ont partagé leur expérience dans les programmes de suivi et de conservation des rapaces, y compris le marquage et le suivi des individus par géolocalisation.

De plus, une partie importante de la formation a été consacrée au partage de connaissances et d'expériences sur l'évaluation des menaces qui affectent ces espèces et leur remédiation. Plus précisément, l'impact des lignes électriques (dû à l'électrocution et aux collisions), les meilleures techniques d'atténuation et de prévention de ces impacts, et l’identification des points de mortalité des rapaces sur les lignes électriques ont été discutés avec les techniciens de la STEG.

Afin de mettre ces connaissances en pratique, plusieurs visites de terrain ont été effectuées dans le but de localiser les zones importantes pour les rapaces, ainsi que les points critiques de mortalité par collision ou électrocution, dont une visite dans la zone de Jendouba, en collaboration avec les agents STEG, et une autre dans la région de Siliana au nord-ouest du pays.

Au cours de ces activités, les participants ont eu l'occasion d'utiliser l'application e-faunalert, développée par l'UICN pour enregistrer la mortalité des oiseaux sur les lignes électriques.

suivre les impacts des lignes électriques sur les oiseaux 3

En effet, la collaboration entre les différents pays de la région méditerranéenne, ainsi qu'entre tous les acteurs impliqués au niveau national et régional, tant les gouvernements que les experts en gestion de l’énergie, les chercheurs, les gestionnaires des aires naturelles, les ornithologues et les ONG, est essentielle pour assurer le maintien des populations d'oiseaux et la biodiversité en général. Parmi les résultats de cet atelier a été la volonté de créer dun comité pour le suivi des impacts des lignes électriques sur les oiseaux, qui intègre des représentants de la STEG, du Ministère de l’environnement tunisien et des Amis des Oiseaux-BirdLife, avec le soutien technique de l’UICN-Med.



Pour de plus amples informations, veuillez contacter Helena Clavero, UICN-Med