Entreprises, finance et économie

Le bien-être humain dépend de la nature et le développement économique ne peut plus se faire aux dépens de celle-ci. L’UICN s’efforce d’aider les pays à intégrer la nature dans leurs décisions économiques, notamment en impliquant le secteur privé dans des solutions pour les personnes et la nature.

banner image

À propos de la finance, du secteur privé et de l'économie

Plus de la moitié du PIB mondial est menacée par la perte de nature. De nombreuses entreprises, de microentreprises dans les pays en développement à de grandes multinationales, dépendent des ressources naturelles pour leur production ainsi que d’écosystèmes sains pour un air pur, de l’eau, des sols productifs et de nombreux autres avantages. Dans le même temps, nos économies continuent d’infliger des dommages au monde naturel du fait de l’absence d’incitations financières pour restaurer, protéger et conserver la nature à grande échelle.

Bien que le secteur privé, y compris la communauté financière, fasse partie du problème, il fait également de plus en plus partie de la solution. En s’attaquant à leur empreinte environnementale et en investissant dans la nature, les entreprises de toutes tailles peuvent identifier de nouvelles opportunités, répondre à la demande des consommateurs pour un comportement responsable, devancer la réglementation, réduire les coûts et économiser des ressources naturelles. Il est impératif de modifier le système économique et financier pour réorienter les flux financiers vers des activités positives pour la nature.

Heading

Plus de 44 000 milliards de dollars

Description

plus de la moitié du PIB mondial est menacée par la perte de nature

Heading

Plus d’1 milliard de dollars

Description

d’investissements guidés par l’UICN pour s’assurer que les personnes et la nature bénéficient des résultats

Heading

Plus de 70 millions de dollars

Description

investis dans plus de 1 200 organisations de producteurs locaux par le biais du Mécanisme pour les forêts et les exploitations agricoles

Notre travail

À long terme, une croissance verte durable exige de dissocier l’économie de ses impacts négatifs sur la nature. La nature sert de fondement à la prospérité humaine et des systèmes économiques, et la participation de toutes les communautés à la restauration et au maintien de la biodiversité peut, elle-même, être génératrice de bien-être humain et d’avantages économiques. 

- Programme Nature 2030 de l’UICN

Afin de transformer la façon dont les économies investissent dans la nature et la valorisent, l’UICN travaille avec les gouvernements, la société civile et les entreprises, petites et grandes et de façon intersectorielle, pour identifier comment la nature contribue aux économies, comment les activités économiques ont un impact sur la biodiversité et le climat, et trouver des solutions.

L’UICN réalise des évaluations scientifiques indépendantes et élabore des politiques, des normes et des outils avec les secteurs public et privé, ainsi qu’avec des initiatives multipartites. Nous aidons les entreprises, des industries extractives, de l’énergie et des infrastructures aux finances et à l’agriculture, y compris les organisations de producteurs forestiers et agricoles, les investisseurs, les concepteurs de projets et les décideurs politiques, à mettre en œuvre des pratiques conservant la nature et profitant aux personnes dont la vie et les moyens d’existence dépendent des ressources naturelles.

Nous mobilisons également et canalisons les financements vers des acteurs petits et grands afin de renforcer les compétences en matière de conservation de la biodiversité et d’adaptation et d’atténuation climatiques, en mettant en œuvre des solutions fondées sur la nature à grande échelle et en contribuant à des systèmes de production plus durables.

Avec un besoin de près de mille milliards de dollars par an pour la conservation, des partenariats plus innovants et des efforts collectifs sont nécessaires pour garantir que les flux financiers soutiennent un avenir positif pour la nature.